Un événement à partager, une question.

 

  • 16/05/2013
    On y était : BLN+

     

    Du 12 au 19 mai, lors de la semaine de l’Europe, Tourcoing jumelée avec le quartier Berlin-Mitte est à l’heure allemande. Plusieurs lieux offrent une programmation berlinoise pour cet évènement du BLN+, comme l’Aeronef, la maison Folie d’Hospice d’Havré ou l’hôtel de ville de Tourcoing. L’Imaginarium a accueilli le 13 mai la 9ème édition de l’apéro design de Lille Design dédié au « Design d’espace » avec … des invités berlinois ! Et c’est dans ce contexte que la Plaine Images a organisé une rencontre « Création et jeu vidéo à Berlin » le 15 mai à l’Imaginarium.

    Les 2 invités étaient Andreas Lange, directeur du Computerspiele Museum – le Musée du jeu vidéo de Berlin – et Thorsten S. Wiedemann, l’homme derrière A MAZE Festival qui célèbre, à Berlin, chaque année la convergence entre jeux, art et société en mettant à l’honneur la scène du jeu vidéo indépendant.

    Ces « gourous » du jeu vidéo berlinois ont partagé avec nous une certaine idée de la création propre à cette ville, théâtre de tous les mouvements actuels. Ces deux hommes gravitent dans la même sphère mais ont une approche différente de cet univers.

    Le Computerspiele Museum a été le premier musée au monde à posséder une exposition permanente consacrée au divertissement digital. Ouvert en 1997, le musée du jeu vidéo de Berlin retrace les évolutions de cette branche particulière des industries créatives, des premiers jeux vidéo jusqu’aux prochaines sorties à venir. Ce musée entretient des liens avec les éditeurs de jeux vidéo et les studios de développement, notamment pour valoriser les innovations qui sont faites dans ce domaine. Andreas Lange considère que le jeu vidéo est un nouveau media à part entière et le musée du jeu vidéo de Berlin s’inscrit dans des projets de conservation et de valorisation de ces créations, avec par exemple en 2009 le soutien au lancement des German Computer Game Award.

    L’évènement d’A MAZE Festival s’articule quant à lui autour du jeu et de la création indépendante avec tout ce qui gravite autour, tel que la musique ou les performances artistiques. C’est un moment de rencontre entre les différentes scènes indépendantes. Mais l’enjeu n’est pas tant l’approche technique et professionnelle du développement du jeu, mais plus simplement la création. Pour reprendre les propos de Thorsten : « L’A Maze Festival est parfois imparfait, mais je tiens à ce qu’il le reste. Car c’est de l’imparfait que vient la création. »

    Ce qui rapproche Andreas Lange et Thorsten Wiedemann, c’est l’idée de l’importance de la communauté qui alimente ce monde du jeu vidéo. Berlin a la chance de posséder 25 studios de développement différents, mais aussi d’autres institutions comme le Games Lab, l’université des arts, et la School 4 Games.

    Le soir venu, nous avons continué à explorer le milieu créatif berlinois en compagnie de Thorsten et Andreas à l’inauguration de l’Aeronef, autre théâtre des festivités de cette semaine berlinoise. Au programme : musique, restaurant, exposition…. Et de nombreuses rencontres avec notamment Nicolas Defawe, directeur artistique de HBC Berlin, et Hinnerck Dadecke et Heike Dertmann, architecte et fondateurs de Unit-Berlin qui ont présenté leur concept du Bal Béton !

    Cette rencontre berlinoise n’est pas anecdotique puisque la Plaine Images a déjà travaillé avec le musée du jeu vidéo de Berlin. Et il est tout à fait probable de revoir la Plaine Images à Berlin prochainement…

  • Aucun commentaire

    Laissez votre commentaire





    *